L’UMP : un discours infantilisant

on 4 avril 2012 | 0 Comment

Ils se considèrent comme le parti des entrepreneurs, celui des gens qui n’ont pas peur de l’avenir, celui des gens qui se lèvent tôt et qui travaillent, celui de la majorité silencieuse des courageux. Pourtant, au-delà des idées reçues, il y a la réalité sociologique et le contenu des discours de l’UMP.

La rhétorique du Président sortant, Nicolas Sarkozy, est basée durant cette campagne sur trois axes majeurs qui vont clairement à l’opposé de cette description magnifiée. Ces axes sont la peur, la protection, et l’inactivité. Sarkozy se place dans chacun de ses discours dans la peau d’un président « qui protège » les Français face aux menaces qui viennent de toutes parts : les islamistes, les syndicats, les hordes de chômeurs qui abusent des prestations sociales, tous ceux qui sont des grains de sables dans l’engrenage bien huilé d’une « France forte ».

Ce discours infantilisant fonctionne surtout sur ceux qui, paradoxalement, ne sont pas directement les victimes des dangers précités, tout simplement parce qu’ils sont au-delà de la réalité. Il fait ses disciples chez ceux qui sont le plus vulnérables à un discours anxiogènes : ceux qui possèdent une situation qu’ils ont peur de perdre. Le parti « de ceux qui se lèvent tôt pour aller trimer » ne parvient à convaincre au final que ceux qui sont dans une situation qui leur permet justement d’éviter de se lever tôt pour trimer : les retraités et les rentiers.

Chez les jeunes, la présentation d’une société qui fait peur arrive à rassembler une jeunesse nantie et sans soucis sous la bannière des Jeunes Pop’, mais ceux qui font réellement face aux problèmes de notre société se détournent généralement de l’UMP.

En résumé, le discours de la droite française, depuis quelques années, a totalement abandonné ce qui faisait ses succès, c’est-à-dire l’entrepreneuriat, pour se concentrer sur la facilité d’un discours simpliste. L’UMP est devenue le parti des inactifs, des favorisés, des craintifs, des immobilistes, de ceux qui ont peur de l’avenir et de perdre leur statut. La politique menée par ce parti est à cette image : clouée dans le passé, impossible de se projeter dans des solutions nouvelles, elle tente de faire fonctionner des vieilles recettes qui ont déjà à maintes reprises prouvé leur inefficacité.

La vraie France forte est celle du courage de changer les choses les 22 avril et 6 mai prochains.

 

Photo http://rimbusblog.blogspot.fr

Etiquettes :

No Responses to “L’UMP : un discours infantilisant”

Laisser un commentaire