Élection présidentielle : les sondages se sont-ils trompés ?

on 23 avril 2012 | Un commentaire

Alors que le premier tour de l’élection présidentielle vient d’avoir lieu, les instituts de sondages sont encore montrés du doigt pour s’être trompés dans leurs prévisions, notamment en ce qui concerne les scores respectifs de Jean-Luc Mélenchon et de Marine Le Pen.

Pourtant, si on analyse plus avant les derniers sondages publiés avant le scrutin, on se rend compte que, globalement, les instituts ont été plutôt proches de la vérité. En tenant compte de la moyenne des derniers sondages effectués par les différents instituts, on peut observer qu’ils sont conformes aux résultats finaux à la marge d’erreur près, à l’exception des résultats de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon.

En effet, la moyenne donnait le candidat du Front de Gauche entre 11,9 % et 15,5 % alors que celui-ci a obtenu 11,1 %. De même, la moyenne donnait la candidate du Front national entre 14,4 % et 17,2 % alors qu’elle a obtenu 17,9 %. On reste tout de même dans des résultats assez proches des fourchettes, d’autant que l’ordre d’arrivée est strictement identique aux prévisions.

Comparatif sondages / résultat

(cliquer pour agrandir)

Les électorats de Mélenchon et Le Pen sont par beaucoup d’analystes qualifiés de volatiles et contestataires. Il n’est pas impossible qu’entre la fin de la semaine et dimanche, de nombreux électeurs se soient décidé au dernier moment. De plus, il y a toujours le fameux et légitime phénomène de honte qui prévaut lorsque des sondés doivent déclarer pour qui ils votent et qui pousse les résultats de Le Pen vers le bas.

Dans tous les cas, il n’y a pas eu, comme beaucoup décrié avant les élections, de trucages qui auraient pu masquer la progression fulgurante de tel ou tel candidat : ceux qui pensent que le score d’un candidat à une élection présidentielle peut différer du simple au triple par rapport à un sondage sont dans le fantasme.

Les sondages devraient être vus, non pas comme une prédiction du résultat, mais comme une tentative de comprendre des rapports de force avec tout ce qu’ils contiennent comme aléas et incertitudes. Surtout, ils ne devraient être utilisés qu’avec parcimonie et ne devraient pas constituer l’alpha et l’oméga de l’analyse politique, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui malheureusement.

Petit aparté, je vous avais proposé un petit pronostic sur ce premier tour, et vous avez été 13 à y participer, et voici le résultat :

  1. Coincoin qui gagne, avec 6,49 points, le lot prévu, c’est-à-dire la BD de Martin Vidberg. Bravo à lui !
  2. k_narre               7,85
  3. Mr Sohey           10,31
  4. Mussipont         10,61
  5. philippe               13,45
  6. bfsp                      13,57
  7. PO                         13,61
  8. lamoutthehell  15,57
  9. Tiobil                    16,41
  10. darkevador        17,51
  11. Julien Poussin   17,67
  12. iwona46              20,01
  13. partageux          31,78

Pour info, j’avais obtenu le score de 6,63 avec mes pronostics ! Merci à tous, j’essaierai de renouveler ce genre d’initiatives à l’avenir.

Photo: capture d’écran du site liberation.fr

Etiquettes :

1 réponse to “Élection présidentielle : les sondages se sont-ils trompés ?”

  1. 24 avril 2012

    lackjack Répondre

    Un sondage a une marge d’erreur de 3%, c’est à dire +-1,5%.
    On ne peut pas appliquer cette marge d’erreur à une moyenne de plusieurs sondages, dont les mages d’erreurs se « compensent » en partie.
    Donc le tableau précédent est faux.
    Néanmoins j’en suis les conclusions : d’une part l’orde d’arrivée est conforme à l’évolution prévisible dessinée par les sondages, d’autre part les scores sont excellents pour les deux premiers, assez bien pour Le Pen et Bayrou, passable pour Mélanchon.
    Que dire de plus. Rien.
    Ne plus employer les expressions populistes et fréquentes : de « les sondages se sont tous trompés », jusqu’à « les politiques tous pourris ».

Laisser un commentaire