Présidentielle 2012 : Analyse du programme de Marine Le Pen

on 13 avril 2012 | 0 Comment

Comme annoncé précédemment, le programme de chacun des candidats sera évalué sur ce blog et comparé aux mesures qui me paraissent nécessaires. Les modalités de cette évaluation sont détaillées ici. Aujourd’hui, place à l’analyse du programme de Marine Le Pen, candidate du Front national, dont le programme est disponible ici.

Si d’aventure vous deviez repérer des inexactitudes dans mes interprétations, je vous remercie de bien vouloir m’en faire part.

Marine Le Pen

Institutions (1 point sur 6)

  1. Le programme prévoit-il une baisse significative du pouvoir et des prérogatives du Président de la République ? Non. 0 point.
  2. Le programme prévoit-il des modifications importantes de la constitution, comprenant des modifications de l’équilibre des pouvoirs en France, et des modifications du mode de désignation des représentants ? Oui, 1 point.
  3. Le programme prévoit-il la convocation d’une assemblée constituante en vue de définir et de faire adopter une nouvelle constitution à la France ? Non. 0 point.
  4. Le programme prévoit-il l’introduction de plus de démocratie directe, c’est-à-dire le référendum d’initiative populaire, le vote des lois par le peuple, le recours régulier au référendum, ou la désignation des représentants du peuple par tirage au sort ? Non. 0 point.
  5. Le programme prévoit-il de limiter strictement le cumul des mandats, de limiter le renouvellement des mandats et de rendre l’accès aux fonctions électives plus facile ? Non. 0 point.
  6. Le programme prévoit-il de limiter le revenu des élus à un maximum de trois fois le SMIC ? Non. 0 point.

Économie et finances (2 points sur 7)

  1. Le programme prévoit-il une maîtrise des dépenses publiques visant à enrayer la progression de la dette, voire à la réduire ? Oui, 1 point.
  2. Le programme prévoit-il une forte action au niveau européen visant à permettre à l’État de s’endetter à taux très faible auprès de la BCE ? Non. 0 point.
  3. Le programme prévoit-il un contrôle de la finance incluant l’interdiction de certains actions spéculatives de bourse (micro-trading), une taxation des transactions financières, la suppression du règlement différé ainsi que des opérations à découvert ? Oui, 1 point.
  4. Le programme prévoit-il une taxation de la consommation (TVA) modulée en fonction du bilan carbone du produit vendu et des conditions sociales de sa fabrication ainsi qu’un renforcement et une extension des dispositifs de bonus / malus écologique ? Non. 0 point.
  5. Le programme prévoit-il un abandon total et progressif de la production nucléaire d’électricité en France ? Non. 0 point.
  6. Le programme prévoit-il la mise en place d’un tarif progressif de l’électricité, de l’eau et du gaz en fonction du volume consommé ? Non. 0 point.
  7. Le programme prévoit-il une renégociation de la Politique agricole commune en vue de favoriser les cultures plus respectueuses de l’environnement ? Non. 0 point.

Fiscalité (1 point sur 4)

  1. Le programme prévoit-il un alignement des taxations du travail et du capital ? Oui, 1 point.
  2. Le programme prévoit-il le passage au prélèvement à la source pour l’impôt sur le revenu ? Non. 0 point.
  3. Le programme prévoit-il une augmentation importante de la progressivité des impôts ? Non. 0 point.
  4. Le programme prévoit-il un plafonnement strict des déductions, réductions et niches fiscales disponibles ? Non. 0 point.

Logement (0 point sur 2)

  1. Le programme prévoit-il des actions coercitives et contraignantes en vue de la mise à disposition à la location des logements vacants ? Non. 0 point.
  2. Le programme prévoit-il la mise en place d’un contrôle des loyers dans les zones sous tension ? Non. 0 point.

Sécurité (1 point sur 2)

  1. Le programme prévoit-il une augmentation des effectifs de police et leur redéploiement dans les zones à forte insécurité ? Oui, 1 point.
  2. Le programme prévoit-il une politique favorable à la prévention plutôt qu’à la répression ? Non. 0 point.

International (0 point sur 3)

  1. Le programme prévoit-il un renforcement de la démocratie européenne autour, si nécessaire, d’un noyau dur de pays volontaires ? Non. 0 point.
  2. Le programme prévoit-il une action de la France au niveau international en vue de garantir l’équilibre et la paix mondiale ? Non. 0 point.
  3. Le programme prévoit-il un désengagement militaire de la France en Afghanistan ? Non. 0 point.

Société (2 points sur 6)

  1. Le programme prévoit-il la fin de la sacralisation du travail comme valeur et l’étude de son partage via la réduction du temps de travail et l’adaptation des temps de travail en fonction des besoins et des envies de chacun ? Non. 0 point.
  2. Le programme prévoit-il d’autoriser le mariage et l’adoption pour tous ? Non. 0 point.
  3. Le programme prévoit-il d’autoriser l’euthanasie ? Non. 0 point.
  4. Le programme prévoit-il la mise en place d’une allocation universelle ou d’un modèle s’y rapprochant ? Non. 0 point.
  5. Le programme prévoit-il l’abandon d’Hadopi et la mise en place d’un dispositif non intrusif, voire la mise en place d’une licence globale permettant un équilibre entre une juste rétribution des ayant droits et la liberté sur Internet ? Oui, 1 point.
  6. Le programme prévoit-il de rétablir l’indépendance des médias, notamment vis-à-vis du pouvoir politique et des industriels ? Oui, 1 point.

Critères discriminants (4 points négatifs)

  1. Le programme prévoit-il une politique inspirée par des idées xénophobes ou reposant sur la désignation d’un bouc émissaire ? Oui. -1 point.
  2. Le programme prévoit-il de restreindre l’accès à la solidarité nationale en fonction de l’origine ethnique, la nationalité, l’âge ? Oui. -1 point.
  3. Le programme prévoit-il une sortie unilatérale de l’euro ? Oui. -1 point.
  4. Le programme prévoit-il de baser la politique judiciaire sur un renforcement des peines ou sur le rétablissement de la peine de mort ? Oui. -1 point.
  5. Le programme prévoit-il une restriction des libertés fondamentales et une surveillance des citoyens, notamment sur Internet ? Non, 0 point.

Ce qui fait un total de 3 points sur 30 possibles.

En dehors de quelques rares mesures de bon sens, le programme politique et économique du Front national suit un leitmotiv : l’étranger est la cause de tous nos maux.

L’étranger peut être l’Européen : pour cela le parti Lepéniste propose une sortie de l’Euro, de l’Europe, la fin de la reconnaissance de la prééminence du droit européen, un retour des frontières.

L’étranger peut être du reste du monde : pour cela, le FN propose la fin des flux migratoires, la fin de l’accès des étrangers à la solidarité nationale, des mesures de répression forte. Les principales victimes de ce programme seront les plus faibles, ceux qui n’ont pas de moyens de se défendre et qui seront appauvris par les mesures totalement grotesques en matière économique.

Le drame qui suivrait l’application de ce programme rend la candidature de Mme Le Pen très dangereuse : appauvrissement généralisé des Français, toute puissance du petit patronat capitaliste, mesures de forte répression, peine de mort, et j’en passe. C’est un programme d’extrême-droite dans la plus pure tradition des programmes d’extrême-droite : sacralisation du travail, de la famille et de la patrie, rejet de l’autre, institutionnalisation de la reconnaissance d’un bouc-émissaire officiel, etc. À rejeter avant de vomir.

Etiquettes :

No Responses to “Présidentielle 2012 : Analyse du programme de Marine Le Pen”

Laisser un commentaire